Comeco

Un succès qui ne se dément pas

Le client

Basée à Enköping, dans l'agglomération urbaine de Stockholm-Uppsala, Comeco Trading AB est une petite entreprise gérée par son propriétaire. Cette société fabrique des appareils de chauffage pour le secteur du bâtiment depuis 1991. En 2009, elle a étendu son portefeuille aux machines à couper et à plier les barres d'armature. Comeco distribue, vend et entretient les machines directement ou par l'intermédiaire de partenaires commerciaux, principalement en Scandinavie. L'entreprise emploie sept personnes.

Le projet

Si certaines sont installées sur des sites de production de barres d'armature, la plupart des cintreuses portables sont utilisées sur les chantiers de construction. Leur principe est simple : on insère à la main une ou plusieurs barres d'acier simultanément, puis celles-ci sont pliées selon un angle prédéfini. 80 % des cintreuses Comeco sont achetées par des entreprises de location. Le reste est vendu en majorité à des entreprises de BTP, et quelques unités à des fabricants de barres d'armature. Les usines utilisent des lignes automatiques pour les barres d'armature fines, afin de produire de grandes quantités de pièces identiques en peu de temps. Elles doivent néanmoins utiliser des cintreuses manuelles comme celles de Comeco pour les barres plus épaisses. Les barres destinées aux projets d'envergure comme les ponts ou les grands immeubles sont généralement commandées à l'usine sur spécifications. Il n'en demeure pas moins que les entreprises de BTP ont besoin de machines sur site pour les changements de dernière minute. Sur les petits chantiers, ces entreprises plient généralement les barres d'armature dont elles ont besoin directement sur site.

La problématique

Comeco propose des cintreuses pour différents diamètres de barres d'armature afin de couvrir tous les besoins. En collaboration avec NORD DRIVESYSTEMS, l'entreprise a modernisé une ligne pour les barres d'un diamètre maximal de 20 mm en l'équipant d'entraînements électriques, et procède de même actuellement sur une autre ligne pour les diamètres allant jusqu'à 40 mm.

Pour ses premières cintreuses, Comeco avait utilisé l'hydraulique, un choix très courant pour ce type de machines. Le spécialiste des engins de chantier avait toutefois constaté plusieurs problèmes avec cette technologie éprouvée. Fredric Hallberg, propriétaire et gérant de Comeco, explique : « Nous avons deux modèles de cintreuses hydrauliques que nous avons développées de A à Z. Leur système électrique est très complexe. L'ingénieur qui l'a conçu est pratiquement la seule personne capable de le réparer. L'installation du groupe hydraulique, de la tuyauterie et des capteurs prend beaucoup de temps. La conception de ces machines est beaucoup plus complexe et sujette aux problèmes que nos nouvelles machines électromécaniques. » Comeco a donc cherché à rendre les machines plus robustes et idéalement moins chères à fabriquer, sans transiger toutefois sur la qualité. M. Hallberg poursuit : « En étudiant la conception de produits concurrents, nous avons découvert que nous pouvions fabriquer des machines à moindre coût avec un entraînement électrique. Les cintreuses électriques existant sur le marché étaient bien plus compactes, mais aussi plus limitées en termes de fonctionnalités que les modèles hydrauliques. Nous souhaitions intégrer des fonctionnalités haut de gamme et offrir plus de valeur ajoutée et de confort à l'utilisateur que les machines bas de gamme disponibles. »

La solution pour l'application

Comeco voulait que toutes les fonctions de la machine soient pilotées par un automate programmable. NORD a donc suggéré le variateur à commande vectorielle NORDAC FLEX. Monté sur le moteur, il intègre un automate pour un contrôle précis de la vitesse et du positionnement. Les opérateurs de machines peuvent choisir entre deux réglages de vitesse en fonction de leur niveau de compétence et de l'épaisseur de la barre d'acier. La machine pour les diamètres de 20 mm maximum permet de programmer deux angles simultanément. L'opérateur peut ainsi passer facilement d'un réglage à l'autre via un commutateur. Les motoréducteurs à arbres parallèles de ces systèmes d'entraînement fournissent des couples élevés dans un format très compact. NORD fabrique tous les composants et peut ainsi garantir une transmission très efficace avec un minimum de pertes.

Les entraînements sont livrés préassemblés et préparamétrés avec une ParameterBox, que Comeco installe telle quelle dans le panneau de commande de la machine. Au lieu d'un câblage complexe du système de commande hydraulique, l'entraînement électronique n'a besoin que d'une connexion électrique. « Là aussi, nous réalisons clairement des économies », se réjouit M. Hallberg. « La ParameterBox permet de diminuer considérablement le nombre de commutateurs. NORD la livre avec les boutons et l'affichage programmés selon nos spécifications. La vitesse, l'angle et le mode de fonctionnement s'affichent à l'écran et peuvent être modifiés via le pavé de commande. On modifie l'angle avec les flèches haut et bas, et la vitesse avec les flèches droite et gauche. C'est très simple. L'opérateur n'a pas besoin de naviguer dans un menu. »